Logo de l'App Foodvisor

Le succès de Foodvisor lancée depuis 2018 ne se dément pas
avec plus d’un million d’utilisateurs en France !

Foodvisor, quésaco ?

C'est une application qui vous permet de manger mieux en effectuant une reconnaissance d’images adaptée aux usages nutritionnels. Cette application fonctionne sur Android et iOS et a été conçue par des français issus de Centrale Paris en 2015. Forts de leur succès, ils ont fait une levée de fonds en 2018 pour se développer à l’international notamment en Allemagne, Espagne, Italie et Royaume Uni.

Grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle, l’application a permis de développer le concept du suivi idéal entre l’alimentation et la santé. On consomme plus que nécessaire compte tenu de notre niveau d’activité moyen chaque jour. De plus la sédentarité, les moyens de locomotion, métro, voitures … incitent à l’inactivité sportive. Combien d’entre nous, sortent le vélo pour aller chercher le pain  ou font 10 minutes de marche pour aller faire les courses ?

Grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle, l’application a permis de développer le concept du suivi idéal entre l’alimentation et la santé. On consomme plus que nécessaire compte tenu de notre niveau d’activité moyen chaque jour.

Ecran iPhone calorie par activité
De plus la sédentarité, les moyens de locomotion, métro, voitures … incitent à l’inactivité sportive.

écran foodvisor évolution poids

Combien d’entre nous, sortent le vélo pour aller chercher le pain ou font 10 minutes de marche pour aller

écran foodvisor repas jour

faire les courses ?

Quels avantages m’apportent Foodvisor ?

Foodvisor est une sorte de coach virtuel. Foodvisor ne remplace pas le nutritionniste pour ceux qui ont besoin d’un suivi médical, ou bien d’un encouragement régulier. Foodvisor ne remplace pas non plus le nutritionniste car il ne connait pas la personne qu’il y a de l’autre côté de l’application, mais enfin c’est déjà un bon début avec la prise de conscience. Le nutritionniste est un médecin qui veille à notre équilibre alimentaire en fonction de pathologies spécifiques à chacun, de l’âge, de l’état de santé général. On n’opposera donc pas le nutritionniste à l’application car si l’un est un contact physique bienveillant et précis, l’autre (l’application) est une aide précieuse, un démarrage pour la prise de conscience du bien-manger. Le nutritionniste étant un médecin, il s’appuie sur des analyses pour poser un diagnostic en fonction d’une pathologie et émet un régime alimentaire à visée thérapeutique, adapté et personnalisé. Foodvisor dans sa version de base permet de s’auto-gérer, essentiellement sur le calcul des calories de ce que l’on consomme chaque jour, de l’apport de chaque aliment et permet de limiter sa consommation. C’est surtout ludique ! Foodvisor permet aux utilisateurs de mesurer quotidiennement la quantité de ce qu’ils mangent chaque jour. Chaque repas compte. Du petit déjeuner au dîner en passant par les en-cas et les petits goûters si vous êtes sérieux, vous devez tout noter.

Comment ça marche, Foodvisor ?

Au départ, il faut renseigner son profil, avec les habituelles indiscrétions, poids âge, activité physique quotidienne ou hebdomadaire, etc. Ensuite avec la version gratuite, rien de plus simple, il suffit de prendre en photo chaque repas que vous avez devant vous.
L’application va chercher dans sa base de données les produits qui semblent correspondre. Pour le melon, le steak ou les petits légumes ou les pâtes cela va bien, c’est facilement reconnaissable, dès que l’algorithme a reconnu, il suffit de renseigner la quantité ! C’est un peu compliqué car au départ assez difficile d’évaluer 200 g de pâtes ou le poids de 3 tranches de melon, mais ensuite cela va assez vite, il faut peser une fois quelques aliments pour avoir le compas approximatif certes mais pas complètement faux ! Le comptage vient défalquer le nombre de calories autorisées quotidiennement.

écran foodvisor info nutritionnelles -  salade césar
écran foodvisor info nutritionnelles - paupiette de veau
listing des précédents aliments
évolution perte de poids foodvisor
comptage calories pour repas du jour
Attention, il ne faut pas tricher, tout compte ! Le café du matin, du midi et les petites sucreries avec ! Lorsque le produit photographié par l’application n’est pas identifié, vous pouvez allez le chercher dans la base de données directement. Lorsque le produit est un produit manufacturé, vous pouvez scanner le code barre directement et il est vraisemblable qu’il soit reconnu. Dès lors l’analyse permet de dire si le produit est bon  en prenant en compte les critères d’équilibre entre régime et calorie. Est-il calorique ? Trop de glucides? Trop de graisses ? etc ! Là, l’application prend toute sa place, car la base de données est vraiment importante et bien renseignée, du blanc de poulet, blanc de dinde ou escalope panée.

Guillemet ouvrant
Dans la version Premium, vous pouvez coupler votre application Foodvisor avec vos applications de sport comme activité sur l’iPhone (faire lien avec l’article) et vous aurez l’accès à des recettes et des régimes particuliers, vegan …
Et là pour les sportifs que vous êtes, les gourmands irrépressibles ou les aventuriers fan de technologie, Foodvisor est très amusant !

guillemet fermant
recette crevettes avec info nutritionnelles

A votre tour !

Je n’aime pas prendre des photos de mon assiette ?

 Pas grave, vous pouvez tout simplement aller fouiller dans la base de données et récupérer les ingrédients qui ont composé les repas de votre journée.

Je ne trouve pas l’aliment dans la base ?

Pas grave, vous pouvez renseigner la base en prenant la photo vous-même et devenir contributeur.

Mon aliment est un plat avec un code-barre ?

J’ai scanné le paquet de biscottes acheté dans un magasin bio et l’intelligence artificielle a trouvé l’étiquette et mis les  calories sur chaque tranche, très puissant ! Vous preniez déjà vos assiettes pour vos réseaux sociaux, pour donner des avis, maintenant c’est pour vous !

Je n’ai pas le temps de chercher tous les aliments ?

Pas grave il suffit de faire des photos de vos repas et lorsque vous avez 5 minutes à la fin de la journée, de rentrer le nom du plat et sa quantité pour obtenir les informations nutritionnelles. Si vous reliez cela à votre activité sportive, il y aura les calories dépensées et les calories consommées.

L’application dans sa version gratuite est limitée mais si vous avez envie d’aller plus loin, il y a un abonnement à 9,99 € pour 1 mois, 6,99€ par mois sur 6 mois et 4,99€ par mois pour un abonnement d’un an. De  quoi avoir un véritable coach de poche !

Notre avis :

guillemet ouvrant

La volonté croissante de chacun de rester en bonne santé alors que tout autour de nous appelle à la sur-consommation est une gageure quotidienne, résister aux brioches et autres “merveilleux” ou aux pizzas et verre de chianti devient de la bravoure !

Foodvisor devient le Jiminy Cricket de notre bonne conduite alimentaire !Certains ont joué le jeu et perdu du poids en prenant conscience de la puissance des cacahuètes ! Si-si !

guillement fermant
invitation foodvisor pour faire le test
Témoignage Benoit

Benoit : ” Toujours au restaurant, je n’arrivais pas à me contrôler et le soir, je compensais grave ! L’application m’a permis de prendre conscience et d’équilibrer mieux mes quantités, de regarder d’un meilleur oeil les plats à base de poisson et de légumes ! En plus cela amuse les personnes autour de me voir prendre des photos, cela crée un contact ! Santé oblige !”

Témoignage Marine

Marine :  “ Amusant au départ de photographier ses plats et de chercher dans la base de données pour savoir si le plat est présent ou pas. Idem pour les produits à code-barres c’est très bien analysé. Le fait de pouvoir relier l’application aux applications Santé Apple est un sacré plus ! J’aime bien l’idée d’équilibrer la nutrition, depuis je me challenge chaque semaine.”

Témoignage Stéphane

Stéphane :  "Je suis sportif et j’aime manger, une immobilisation forcée m’a obligé à contrôler mon alimentation et j’ai alors pris conscience de tout ce que je mangeai quotidiennement ; j’ai donc modifié mes quantités et la teneur de mes plats, plus de légumes et moins de féculents, et de sucreries, une attention accrue en fin de journée pour résister aux en-cas et j’ai perdu quelques kilos.”